Agence nationale de santé publique et la surveillance des donneurs
Transfusion sanguine

Agence Nationale de Santé Publique

L'agence nationale de santé publique, également appelée Santé publique France, a été créée le 1er mai 2016 par la loi de modernisation du système de santé. Elle succède à l'institut de veille sanitaire (InVS), l'institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), l'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) et Addictions Drogues Alcool Info Service (ADALIS).

Elle assure une observation et la surveillance épidémiologique des donneurs de sang et contribue à l’évaluation des risques qu’un don de sang soit infecté par un agent pathogène transmissible par transfusion (risque résiduel de transmission du VIH, VHC, VHB, HTLV). Ces informations lui permettent d'évaluer les mesures prises en matière de sélection des donneurs de sang.

Logo de Sant? Publique France

La surveillance des donneurs de sang permet aujourd’hui de disposer d’informations épidémiologiques sur les donneurs confirmés positifs (sexe, âge, type de donneurs (nouveau/connu), origine géographique, mode probable de contamination, autres marqueurs d’infections, etc.) ainsi que d'informations démographiques sur l’ensemble de la population des donneurs.