Actualité du don de sang et de la transfusion
partager sur facebookpartager sur twitter

Colère des associations de donneurs contre l'EFS

Logo de la Fédération Française des Donneurs de Sang Bénévoles (FFDSB)

Suite à la baisse du forfait collation par donneur de sang à compter du 1er janvier 2020 par l'Etablissement Français du Sang (EFS), les associations de donneurs de sang sont en colère par rapport à cette baisse, qui aura un impact sur la qualité de la collation. 

L'EFS a pris cette décision afin d'uniformiser les pratiques entre les différentes régions. Ainsi, la participation de l’EFS à la collation offerte à chaque donneur sera la même dans tout le pays : 3 €. Une mesure qui ne passe pas auprès de certaines associations de donneurs de sang qui, jusqu’ici, touchaient 4,20 €.

A Lingolsheim, le président de l'amicale des donneurs de sang menace même l'EFS de dissoudre l'association de donneurs de sang, créée en 2008, si l'EFS ne revient pas sur cette décision qui a un fort impact dans l'organisation des collectes de sang.

« Des gens se déplacent, attendent une heure, donnent leur sang gratuitement et il faudrait les priver d'un petit repas sympa, regrette Patrick Munch, à la tête de l'association de Lingolsheim. Sans compter que les bénévoles gérant ces séances sont sommés de répondre à toute une liste de contraintes, comme nettoyer le sol avant de servir à manger, mettre des calots, etc. Mais nous sommes les seuls de toute la chaîne du sang à ne pas être payés, quand même. »

L'EFS doit faire face en Alsace à une fronde toute particulière. Si les dirigeants des grandes unions fédérales ont tenté de faire de la pédagogie dans les associations de donneurs, la diminution de la participation financière à la collation reste un motif de discorde dans plusieurs foyers de contestation.

Plus que la perte financière pour organiser la collation, les associations de donneurs de sang considèrent que cela est un manque de reconnaissance de l'engagement des bénévoles, même si cette décision a été largement approuvée au niveau national par les instances fédérales régionales.